Biographical information

personal photo

Short, english

An alumnus of the Scuola Normale Superiore di Pisa, with a PhD in Computer Science fron the University of Pisa, Roberto Di Cosmo was associate professor for almost a decade at Ecole Normale Supérieure in Paris. In 1999, he became a Computer Science full professor at University Paris Diderot, where he was head of doctoral studies for Computer Science from 2004 to 2009. He is currently on leave at Inria.

His research activity spans theoretical computing, functional programming, parallel and distributed programming, the semantics of programming languages, type systems, rewriting and linear logic, and, more recently, the new scientific problems posed by the general adoption of Free Software, with a particular focus on static analysis of large software collections. He has published over 20 international journals articles and 50 international conference articles.

In 2008, he has created and coordinated the european reseach project Mancoosi, that had a budget of 4.4Me and brought together 10 partners to improve the quality of package-based open source software sytems.

Following the evolution of our society under the impact of IT with great interest, he is a long term Free Software advocate, contributing to its adoption since 1998 with the best-seller Hijacking the world, seminars, articles and software. He created in October 2017 the Free Software thematic group of Systematic, that helped fund over 50 Open Source research and development collaborative projects for a consolidated budget of over 200Me. From 2010 to 2018, he was director of IRILL, a research structure dedicated to Free and Open Source Software quality.

He created in 2015, and now directs Software Heritage, an initiative to build the universal archive of all the source code publicly available.

Short, french

Ancien élève de la Scuola Normale Superiore de Pise, Roberto Di Cosmo a obtenu son doctorat en Informatique à l'Université de Pisa. Après avoir enseigné plusieurs années à l'Ecole Normale Supérieure de Paris, il est devenu Professeur d'Informatique à l'Université Paris Diderot, où il a été directeur adjoint pour l'Informatique dans l'école doctorale ED 386 de 2005 à 2009. Il est actuallement detaché chez Inria.

Il a une longue histoire de contributions à la recherche en Informatique, dans des domaines allant de la réécriture à la logique et de la programmation fonctionnelle à la programmation parallèle. Il s'intéresse maintenant aux problèmes nouveaux posés par l'essor du Logiciel Libre, et en particulier à l'analyse statique de grandes masses de code. Il a publié plus de 20 articles dans des revues internationales, et 50 articles dans des conférences internationales.

En 2008, il a créé et coordonné le projet de recherche éuropéen Mancoosi, avec un budget de 4.4Me et 10 partenaires réunis pour travailler à améliorer la qualité des systèmes logiciels à base de paquets.

Suivant de près l'impact de l'Informatique sur la société, il prone depuis longtemps l'adoption du Logiciel Libre, notamment à partir de la publication de son best-seller Le Hold-Up Planétaire en 1998; plus récemment, il s'est intéressé aux questions soulévées par la problématique de la rémuneration des artistes à l'ère d'Internet, avec l'ouvrage Manifeste Pour Une Création Artistique Libre Dans Un Internet Libre.

Il a créé le Groupe Thématique Logiciel Libre dans le Pole de compétitivié Systematic à Paris, qui a financé plus de 40 projets de R&D depuis 2007, et il dirige depuis 2010 l'IRILL, une structure de recherche de pointe sur le Logiciel Libre.

En 2015, il a été à l'origine de Software Heritage, une initiative qui vise à construire l'archive universelle de tout le code source publiquement disponible.